Sans le cinéma, la vie serait une erreur

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 22 novembre 2005

Choses secrètes

Les suites de ce qu'on appelle maintenant l'affaire Brisseau

Le dernier numéro des Inrockuptibles (n° 520) publie à coté d'un article sur l'affaire le texte de la pétition en affirmant le soutien de la rédaction des Inrocks à celle-ci.

Beaucoup de commentaires divers dans les blogs vivre fatigue..., abraham, à la suite d'un article d'Allociné ou dans un autre blog. Ces commentaires proviennent souvent de personnes qui n'ont manifestement pas vu Choses secrètes, et qui ne savent donc pas de quoi ils parlent, ce qui engendre des incompréhensions multiples.

Et à cela vient s'ajouter, après l'article de Skorecki, un billet dans un blog du Nouvel Obs, auquel je répondrai point par point, pour démonter les contre-vérités qui sont propagées dans cet article et d'autres par la même occasion.

Le blogueur Daniel Jacob commence ainsi :

« Vous allez voir que Brisseau va s’en sortir avec une auréole sur la tête, pas seulement sur le pantalon. »

L'auteur a au moins le mérite d'être clair dès le début, son billet est à charge et dégueulasse, la suite ne nous surprendra donc pas.

Read next

dimanche 13 novembre 2005

Verdict

Brisseau a été condamné.

Une pétition circule avec le texte suivant :

« Nous aimons les films de Jean-Claude Brisseau. Nous avons vu et admiré De bruit et de fureur, Noce blanche, L’ange noir, Choses secrètes etc. La manière dont certains medias ont rendu compte du procès qui lui est fait nous semble insupportable. C’est un artiste, un artiste blessé. Jean-Claude Brisseau n’est pas seul, nous sommes à ses côtés. Nous le soutenons et attendons ses films à venir. Tous ses films. »

Cette pétition (fichier doc) est notemment signé par Louis Skorecki (lire aussi Brisseau, le faux coupable dans Libération), Jean-Sébastien Chauvin (sur son blog : le coupable idéal), André S. Labarthe, Sabrina Seyvecou (actrice de Choses secrètes, le film en cause), Hélène Fillières, Claire Vasse, Catherine Millet,...

Je soutiens cette pétition.

samedi 5 novembre 2005

Shrek

Jean-Claude Brisseau est-il un ogre ?

C'est en tout cas ce qu'on l'air de vouloir nous faire croire les derniers articles sur le procès du cinéaste dans Le Monde, L'express et Nouvel Obs (d'après AP).

On sent quand même dans tous ces articles parus ces derniers jours et auparavant qu'il y a d'un côté ceux qui ont vu les films de Brisseau et de l'autre ceux qui se contentent de broder autour des préjugés sur le cinéma et de mots qui frappent les esprits : « les actrices qui couchent », les réalisateurs et producteurs « prédateurs, », le « harcèlement sexuel »,...

Pour moi, Brisseau, ce sont ses films. Et pour coller à l'actualité, rappelons que le meilleur film sur les banlieues françaises a été réalisé en 1988 par Brisseau : De bruit et de fureur. Sept ans avant La Haine, Brisseau racontait la violence dans les cités d'après sa propre expérience. Il a été professeur de français pendant 20 ans à Clichy, Bagnolet et Aubervilliers avant de devenir cinéaste.

jeudi 3 novembre 2005

Le procès

Le titre de l'article du Nouvel Obs, Les étranges castings de Jean-Claude Brisseau, reflète assez peu le ton de François Caviglioli qui se pose plutôt en défenseur du « colosse ventru, rugueux, hirsute » qu'est Jean-Claude Brisseau.

samedi 29 octobre 2005

La vie rêvée des anges

Dans Libération, un article intitulé Brisseau et le sexe des « Anges » sur le tournage du dernier film du meilleur réalisateur du monde.

Dans le même journal, sa réponse à Charlotte Valandrey sur le choix de Vanessa Paradis pour le film « Noce blanche », alors que Charlotte Valandrey était séropositive.

jeudi 13 octobre 2005

Copie conforme

J'ai découvert que la fin d'une biographie consacrée à brisseau sur radiofrance.fr est la recopie mot à mot de ma propre biographie.

Détail qui tue : dans l'article sur radiofrance.fr, l'astérisque après "petit film expérimental" ne renvoie à rien, car la note existant après mon article a été retirée. Certainement un stagiaire fainéant, ou pris par le temps :-]

Je leur ai quand même envoyé un message pour leur dire que j'aimerais au moins qu'ils rajoutent un lien vers savates.org.

Edit : c'est fait ! J'ai reçu deux lettres d'excuses des équipes Web radiofrance et France Culture et la source est maintenant indiquée. Merci à ces équipes pour leur réponse rapide.

Drowning by Numbers

« novembre 2005
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930